Traitement ant-covid: un géant pharmaceutique lâche l’affaire

Le géant pharmaceutique suisse Roche a annoncé mercredi avoir mis un terme à son partenariat avec Atea Pharmaceuticals concernant un comprimé anti-Covid, le traitement ayant essuyé un revers lors d’essais cliniques.

Suite à cette décision « difficile », Roche restituera à Atea les droits et licences sur le traitement de l’antiviral oral contre le Covid-19 AT 527 accordés dans le cadre du partenariat, précise le laboratoire suisse dans un communiqué.

Roche dit vouloir désormais poursuivre le développement d’autres options de traitement et de diagnostic du Covid-19, notamment de l’association d’anticorps Ronaprev (casirivimab et imdevimab) en partenariat avec Regeneron, et d’Actemra/RoActemra (tocilizumab), tous deux inclus dans la directive de l’Organisation mondiale de la santé.

Ensemble, ces médicaments ont aidé environ deux millions de patients, poursuit Roche, qui ne dévoile aucune éventuelle conséquence financière de l’abandon du partenariat avec Atea Pharmaceuticals.

Roche s’était associé au laboratoire établi à Boston il y a un an, avec un paiement initial de 350 millions de dollars (317 millions de francs).

Depuis le début de la pandémie, Roche a formé un certain nombre de partenariats pour identifier et soutenir la recherche et le développement de traitements et de diagnostics qui peuvent jouer un rôle dans la gestion du Covid-19.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page