Starliner: la capsule de Boeing a raté son objectif principal

La nouvelle capsule de Boeing, Starliner, reviendra atterrir aux Etats-Unis dimanche après avoir raté son objectif principal de rejoindre la Station spatiale internationale (ISS), ont confirmé la Nasa et le géant aérospatial samedi.

L’atterrissage de la capsule, qui n’a qu’un mannequin à bord, est prévu dimanche à 05H57 (12H57 GMT) sur la base de White Sands, dans le Nouveau-Mexique, six jours plus tôt que prévu.

La capsule est actuellement en orbite basse à 250 km d’altitude. Les ingénieurs de Boeing programmeront ses propulseurs pour la faire rentrer dans l’atmosphère au-dessus du Pacifique, puis des parachutes ralentiront la fin de sa descente. De grands airbags amortiront l’atterrissage dans le désert.

Starliner avait été lancée vendredi de Cap Canaveral, en Floride, mais peu après sa séparation de la fusée, elle n’a pas allumé ses propulseurs comme prévu et n’a donc pas été placée sur la bonne orbite pour rattraper l’ISS, qui vole autour de la Terre à environ 400 km d’altitude.

Parce qu’elle a consommé trop de carburant pendant plusieurs minutes de navigation erronée, Boeing et la Nasa ont jugé qu’elle ne pourrait plus rejoindre l’ISS et ont décidé de ramener Starliner sur Terre au bout de 48 heures, sans avoir réalisé l’objectif principal de la mission.

Au lendemain de l’incident, Boeing a confirmé que l’erreur venait du fait que la capsule avait récupéré une mauvaise heure de la fusée. « Nous avons démarré l’horloge au mauvais moment », a dit Jim Chilton, vice-président pour l’espace de Boeing, lors d’une conférence téléphonique.

FI




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page