Poutine: la Russie a développé le premier vaccin anti-Covid-19

Il a annoncé la nouvelle ce mardi matin lors d’une vidéo-conférence. Le président russe Vladimir Poutine a indiqué que son pays a développé le « premier » vaccin contre le Covid-19.

« Ce matin, pour la première fois au monde, un vaccin contre le nouveau coronavirus a été enregistré », a-t-il dit Vladimir Poutine. Et de poursuivre: « je sais qu’il est assez efficace, qu’il donne une immunité durable et stable et a passé tous les contrôles nécessaires ». Le chef du Kremlin a même fait savoir que l’une de ses filles avait reçu une dose de ce vaccin.

Il a souligné, à cet égard, la nécessité d’entamer la production de masse de ce vaccin dans les plus brefs délais, afin que tout le monde puisse le recevoir en même temps, de manière exclusivement volontaire.

« Je sais que le travail sur les vaccins de ce type en Russie se poursuit dans d’autres institutions, je souhaite à tous les spécialistes du succès, nous devrions être reconnaissants à ceux qui ont fait ce premier pas très important pour la Russie et dans le monde », a-t-il relevé.

« J’espère que nos collègues à l’étranger iront également de l’avant, et que de nombreux produits russes apparaitront sur le marché mondial des médicaments », a conclu Poutine.

Par ailleurs, le ministre russe de la Santé, Mikhail Murashko, a affirmé lors de cette réunion que le vaccin enregistré est celui développé par le Centre national de recherche pour l’épidémiologie et la microbiologie « Gamaleya » du ministère de la Santé, notant que ce vaccin est le seul au monde à avoir reçu un certificat d’enregistrement au format complet.

« Nous espérons vraiment que septembre, ou même fin août-début septembre, le vaccin soit produit et la première catégorie à être vaccinée sera le personnel médical », a pour sa part indiqué la vice-Premier ministre en charge des questions de Santé, Tatiana Golikova, citée par les agences russes.

Par ailleurs, le reste de la population devrait être vaccinée à partir du 1er janvier 2021, date de la mise en circulation du vaccin nommé « Sputnik V », selon le registre national des médicaments du ministère de la Santé.

Une annonce qui laisse toutefois bon nombre de scientifiques « sceptiques » face à la rapidité de la mise au point de cet antidote. D’ailleurs, l’OMS avait « appelé au respect de ‘lignes directrices et directives claires’ en matière de développement de ce type de produits ».

M.S.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19: lancement d’une vaste opération de dépistage à Salé

Après la fermeture des établissements scolaires à Salé et le passage à l’enseignement à distance, une vaste opération de dépistage menée dans la ville a révélé plusieurs cas-contact positifs.