Pétrole: le Qatar quitte l’Opep

Le Qatar a décidé de quitter en janvier 2019 l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). Lors d’une conférence tenue ce lundi 3 décembre à Doha, le ministre qatari de l’Energie Saad Al Kaabi a assuré que l’organisation a été informée de cette décision qu’il a qualifiée de «difficile».

Si certains observateurs ont estimé que ce choix est du aux tensions politiques entre le Qatar et plusieurs membres de l’organisation comme l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, Bahreïn ou encore l’Egypte, le ministre a assuré que cette décision découle «d’une réflexion sur les moyens de renforcer son profil international et de préparer sa stratégie de long terme, largement axée sur l’industrie gazière».

L’Emirat, qui est l’un des plus petits membres de l’Opep, a produit en 2017 600.000 barils/jour seulement sur un total de 32,5 millions de barils pompés par l’ensemble des membres de l’organisation et ses réserves de pétrole sont dix fois moins que celles de l’Arabie Saoudite.

Le Qatar puise toutefois sa force dans le marché gazier. Il a en effet produit l’année dernière 163 millions de tonnes équivalent pétrole de gaz naturel, se classant ainsi 4ème au monde derrière les Etats-Unis, la Russie et l’Iran.

S.L.

 

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Nouveau changement dans le prix des carburants au Maroc

Les prix des carburants au Maroc ont connu de nouveaux changements au cours du second semestre 2019.