Panique dans un avion au Sud-ouest du Maroc

Un enfant de 11 ans a été identifié par la Garde civile espagnole comme étant derrière la fausse alerte à la bombe, mardi soir, à bord d’un avion à l’aéroport de Fuerteventura, aux îles Canaries, rapporte la presse locale.

Un avion de la compagnie Vueling desservant l’île de Fuerteventura à Saint-Jacques-de-Compostelle avait été évacué mardi soir au moment qu’il s’apprêtait à remprunter la piste de décollage après la découverte d’un bout de papier avertissant de l’existence d’une bombe à son bord.

Les services de sécurité et les responsables en charge de la gestion de l’aéroport ont immédiatement déclenché le protocole d’usage pour ce genre d’incident en procédant à l’isolement de l’avion et à l’évacuation de tous ses passagers.

Les artificiers de la Garde civile et les chiens de détection d’engins explosifs mobilisés n’ont détecté aucune bombe à bord de l’avion, s’agissant d’une fausse alerte et l’aéroport a repris son fonctionnement normal deux heures après cet incident vers 22h05.

Tout a commencé lorsqu’une passagère a découvert un bout de papier alertant qu’une bombe se trouvait à bord de l’avion et qu’elle allait d’exploser dans quelques instants, relève le journal, ajoutant que la passagère à remis la note à une hôtesse qui a immédiatement averti le commandant de l’appareil.

La note était signée “le terroriste”, relève la publication, notant que les services de sécurité ont indiqué que son auteur était un enfant de 11 qui a été identifié ainsi que ses parents.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Roumanie: une famille égypto-marocaine violemment expulsée d’un avion (VIDEO)

Une vidéo montrant une famille maroco-égyptienne expulsée de force d'un avion reliant Bucarest au Caire a enflammé les réseaux sociaux et a déjà été vue plus de 4 millions de fois.