Nouvelles révélations dans l’affaire Tariq Ramadan accusé de viol

Les nouvelles déclarations de Henda Ayyari sur son présumé viol par l’islamologue Tariq Ramadan mettent ce dernier encore plus dans l’embarras.

La jeune écrivaine, ex-salafiste, a dû passer six heures dans un commissariat de Rouen pour raconter son présumé viol, dans les moindres détails. Une audition durant laquelle Henda a répondu aux questions de la police, en décrivant l’agression sexuelle qu’elle reproche aujourd’hui à Ramadan et qui daterait de quelques années.

« Une audition longue et éprouvante ». C’est ce que déclare l’avocat de Henda Ayyari au journal Le Parisien. Selon Me Jonas Haddad, la jeune auteure « a expliqué le contexte de son viol et fourni de nombreux détails et précisions ».

Selon Le Parisien, la plaignante a affirmé qu’elle a discuté avec Ramadan via Facebook, puis Skype.
« Les conversations se seraient bornées à des conseils religieux de la part du théologien. Jusqu’à ce que ce dernier lui fixe un rendez-vous dans un hôtel (…) Tariq Ramadan aurait demandé à Henda Ayari de monter dans sa suite, prétextant qu’il y avait trop de monde dans le hall. (…)  Tariq Ramadan aurait «sauté» sur sa visiteuse et l’aurait violée… »

Rappelons que Henda Ayyari avait déclaré sur les réseaux sociaux qu’elle ne pouvait plus garder le secret de son viol. L’écrivaine se dit heureuse d’avoir franchi le pas de la dénonciation et réconfortée du soutien des internautes.

Celle qui a écrit « j’ai choisi d’être libre » parle aussi de menaces et d’insultes qu’elle aurait reçues après l’éclatement de cette affaire qui fait couler beaucoup d’encre depuis quelques jours.

De son coté, Tariq Ramadan a déclaré vouloir porter plainte pour atteinte à la vie privée et accusations mensongères contre Henda Ayyari. Le feuilleton risque de durer.

Khouloud Kebali


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page