Nouvelle-Zélande: l’auteur des attaques terroristes inculpé pour meurtre

L’extrémiste australien derrière les attaques terroristes qui ont ciblé deux mosquées à Christchurch a été inculpé samedi par un tribunal de la ville néo-zélandaise.

Lors d’une brève audience à laquelle seule la presse a assisté pour raisons de sécurité, le terroriste Brenton Tarrant, 28 ans, est apparu menotté et vêtu de la tenue blanche des prisonniers.

Flanqué par deux policiers, le fasciste autoproclamé a fait de la main droit le signe des adeptes du suprémacisme blanc.

L’extrémiste, qui devrait demeurer en détention jusqu’à une prochaine audience fixée au 5 avril, avait laissé un “manifeste” raciste de 74 pages intitulé “Le grand remplacement”, en référence à une théorie complotiste populaire dans les milieux d’extrême droite selon laquelle les “peuples européens” seraient “remplacés” par des populations non-européennes immigrées.

Quarante-neuf personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées dans les attaques terroristes qui ont ciblé la mosquée Al-Noor dans le centre-ville, où 41 personnes ont péri selon la police, et une seconde à Linwood, dans la banlieue, où sept personnes sont mortes. Une 49ème victime a succombé à l’hôpital.

Cette tragédie a provoqué une onde de choc en Nouvelle-Zélande, un pays de cinq millions d’habitants dont seuls 1% sont musulmans.

S.L. (avec MAP)

عرض محدود مع كوراليا _ إستفيدوا من %3 تخفيض على جميع مشاريعنا

Suggestions d’articles

Facebook a pris une décision après les attentats en Nouvelle-Zélande

"Ces concepts sont profondément liés à des organisations qui font la promotion de la haine", a affirmé Facebook dans un communiqué.