Nouveau rebondissement dans l’affaire Tariq Ramadan

Les juges d’instruction en charge de l’affaire Tariq Ramadan ont désigné le Docteur Daniel Zagury, le célèbre expert psychiatre, pour explorer la notion d’ «emprise» évoquée par les victimes présumées de l’islamologue.

Selon «Le Journal du Dimanche», Daniel Zagury devra rendre son rapport avant le 30 avril 2020 pour «décrire la relation instaurée» entre Tariq Ramadan et ses présumées victimes.

Les trois juges ont également chargé l’expert de «procéder à une étude psychodynamique» des échanges qui ont eu lieu entre les différentes personnes impliquées dans cette affaire. La même source a précisé que les juges ont pris cette décision pour savoir «si le lien instauré entre Ramadan et ses victimes relève d’une relation d’emprise», une donnée qui pourrait tout changer.

Rappelons que deux femmes qui n’ont pas porté plainte ont asséné de graves accusations à Tariq Ramadan. Elles ont évoqué une véritable “emprise” de ce dernier. “Je lui demandais d’être plus doux, mais il me disait c’est de ta faute tu le mérites (…) et qu’il fallait obéir, ce que j’ai fait “, a affirmé l’une de ces femmes. “C’est d’un autre ordre qu’un viol physique, cela va au-delà… il y a un viol moral”, note l’autre femme qui précise que la relation était consentie”, ce qui explique qu’elle n’a pas porté plainte.

Déjà accusé de viol par trois femmes en France, une troisième plainte avait récemment frappé Tariq Ramadan.

Selon Europe 1, “les faits seraient survenus en mai 2014…. Cette fois, c’est une quinquagénaire de la région lyonnaise qui l’accuse de viol en réunion, d’après une plainte datée du 31 mai 2019”.

“Monsieur Tariq Ramadan m’avait contactée sur Facebook courant 2013 au prétexte que nous avions des amis en commun, je n’en avais pas trouvé, il s’agissait d’une excuse”, indique la plaignante citée par Europe 1. “C’est allé très vite, c’était d’une violence inouï…Il m’a attrapé le bras, me l’a tordu… il m’a jeté par terre”, poursuit-elle. Elle affirme même “avoir subi plusieurs pénétrations et “avoir été violée plusieurs fois par deux hommes”.

H.M.

 

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

France: l’américaine Morgan Stanley écope d’une amende de 20M d’euros

La banque d'affaires américaine Morgan Stanley a écopé d’une amende de 20 millions d’euros pour "avoir manipulé le cours" de la dette française en 2015, a annoncé mardi l'Autorité française des marchés financiers (AMF).