Niger: avortement d’une « tentative de coup d’Etat »

Des militaires impliqués dans « une tentative de coup d’Etat » ont été arrêtés dans la nuit de mardi à mercredi au Niger, où la « la situation est sous contrôle », apprend-on de source sécuritaire.

Une « tentative de coup d’Etat » militaire a eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi au Niger, selon des sources proches du pouvoir, avant la prestation de serment du nouveau président élu, Mohamed Bazoum.

« Il y a eu des arrestations parmi les quelques éléments de l’armée qui sont à l’origine de cette tentative de coup d’Etat. Ce groupe de militaires n’a pas pu s’approcher du palais présidentiel lorsque la Garde présidentielle a riposté », a indiqué une source sécuritaire citée par les médias.

Le candidat du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-Tarayya, au pouvoir), Mohamed Bazoum, avait remporté le second tour de la présidentielle avec 55,75% des suffrages face au candidat de l’opposition Mahamane Ousmane (44,25%).

Le passage de relais entre Mahamafou Issoufou et Mohamed Bazoum est le premier entre deux présidents démocratiquement élus.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page