Naufrage au large de la Tunisie: le bilan s’aourdit

De nouveaux corps ont été repêchés mercredi et jeudi au large des îles Kerkennah, faisant passer le bilan du naufrage d’embarcation clandestine à 53 morts, selon un nouveau bilan communiqué par le ministère tunisien de la Santé.

Les migrants se trouvaient à bord d’une embarcation partie de la ville tunisienne de Sfax (centre-est) en direction de l’Italie dans la nuit du 4 au 5 juin, avec 53 personnes à bord.

Mardi, des pêcheurs avaient alerté les autorités après avoir découvert les corps flottant au large de l’archipel de Kerkennah, près de la ville portuaire de Sfax, dans le centre-est du pays. Le capitaine de l’embarcation, un Tunisien de 48 ans, originaire de Sfax, fait partie des victimes, selon une source judiciaire tunisienne. Il s’agit de personnes originaires d’Afrique subsaharienne selon les conclusions médico-légales, et les témoignages d’autres candidats à l’immigration.

Après des prélèvement ADN, « les préparatifs sont en cours pour leur inhumation dans des cimetières de Sfax », a ajouté le directeur régional de la Santé, Ali Ayadi. Une enquête a été ouverte pour identifier les organisateurs de cette traversée clandestine.

D’après le Haut-Commissariat aux Réfugiés de l’ONU (HCR), les départs clandestins des côtes tunisiennes ont augmenté de 156%, entre janvier et fin avril, comparé à la même période l’an dernier.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page