Nariman Hammouti, la Marocaine qui a risqué sa vie pour l’Allemagne (VIDÉO)

Nariman Hammouti fait beaucoup parler d’elle en Allemagne. Officier de l’armée allemande, la jeune femme d’origine marocaine fait la une des journaux après avoir publié son livre.

Intitulé “ich diene deutschland” (Je sers l’Allemagne), elle y aborde son expérience dans l’armée et parle des nombreux problèmes dont souffrent les soldats allemands, en particulier ceux de confession musulmane ou juive. Elle y évoque également la pratique de l’islam et dénonce le racisme et la xénophobie.

Nariman Hammouti, qui fait partie des 1600 musulmans exerçant au sein de l’armée allemande, a énormément souffert pour se forger une place parmi l’élite du pays.

Son père s’était installé en Allemagne dans les années soixante et sa mère l’avait rejoint dans les années 70. La jeune militaire s’était confrontée à d’innombrables problèmes à cause des préjugés, des propos et des attitudes racistes, à cause de sa foi et son origine marocaine.

Ses traditions et sa culture, en particulier le jeûne du mois sacré de Ramadan et le fait qua sa religion lui interdit de consommer la viande porcine, poussaient des Allemands “de souche” à la stigmatiser de plus en plus.

Nariman, qui avait intégré l’armée il y a de cela quatorze ans, a risqué sa vie pour l’Allemagne en participant à deux missions des forces armées allemandes en Afghanistan. Lors de sa dernière mission afghane, elle confie avoir emporté son linceul dans sa valise. Elle a aussi rédigé un testament où elle demande d’être ensevelie selon le rituel musulman au cas où elle décéderait.
En 2019, le courage et la ténacité de la jeune militaire ont été récompensés par son obtention de grade de lieutenant au sein de la”Deutch Marine”, nom de la marine de guerre de la République fédérale d’Allemagne.
Kabirou Bhyer

Découvrez les nouvelles offres Addoha Ramadan 2019

Suggestions d’articles

Rabat: perquisition pour vente illégale d’alcool

La police de Rabat a arrêté, samedi soir, une ressortissante étrangère originaire d'un pays d'Afrique subsaharienne, résidant illégalement au Maroc.