Najat Belkacem prend ses distances avec Manuel Valls sur l’islam

Nouveau désaccord entre Manuel Valls et ses ministres. Après Ségolène Royal au sujet des boues rouges, c’est au tour de Najat Belkacem de prendre ses distances par rapport au Premier ministre français.

Dans un entretien accordé au Nouvel Obs, ce mercredi, la ministre de l’Éducation nationale estime que la société française est « d’abord minée par le repli identitaire » et « le ressentiment à l’égard des musulmans », en soulignant sa différence avec « l’identité politique » de Manuel Valls.

Le Premier ministre « Manuel Valls a son identité politique, et moi, j’ai la mienne », a ainsi déclaré la ministre.

« Pour lui, l’essor de l’islam radical est le combat central. Pour moi, la société française est d’abord minée par le repli identitaire, le ressentiment à l’égard des musulmans », ajoute-t-elle, « convaincue que donner la priorité à ce second combat est le meilleur moyen de faire durablement reculer l’islam radical, qui enfante des monstres, le djihadisme, le terrorisme ».

« Il y a une responsabilité des musulmans à combattre ce cancer obscurantiste », mais la ministre, franco-marocaine, juge « scandaleuse l’injonction qui leur est faite de se désolidariser des terroristes ».

Interrogée sur l’enseignement de l’arabe à l’école, qu’une partie de la droite l’accuse de vouloir renforcer, Najat Vallaud-Belkacem souligne avoir « voulu diversifier l’apprentissage des langues vivantes, nuance. Cela passe par plus d’allemand, de chinois, de russe ».

(avec AFP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page