Mur avec le Mexique: Trump passe à la vitesse supérieure (VIDEO)

Le président américain Donald Trump a déclaré ce vendredi l’état d’urgence nationale, une mesure extraordinaire lui permettant de mobiliser des fonds pour la construction d’un mur à la frontière avec le Mexique, invoquant une “invasion de drogues, de gangs et de trafic d’êtres humains”.

S’adressant à des journalistes à la Maison Blanche, le président américain a déclaré que les Etats-Unis font face à “une invasion de drogues et de criminels” à la frontière sud du pays “qui doit être stoppée”, relevant qu’il s’attend à ce que les Démocrates contestent cette procédure en justice.

Le président Trump s’est déclaré confiant quant à ses chances de succès dans les tribunaux, pointant du doigt “les mensonges” des Démocrates qui affirment que la majorité des drogues qui pénètrent aux Etats-Unis le font par les points d’entrée légaux.

En déclarant l’état d’urgence nationale, le président américain espère contourner l’autorisation du congrès pour la construction du mur à la frontière mexicaine, une mesure qui lui permet de mobiliser l’armée après avoir échoué à convaincre les Démocrates de soutenir ce projet, l’une de ses principales promesses électorales.

Jeudi soir, les deux chambres du congrès ont adopté un projet de loi bipartisan pour financer le gouvernement et éviter un nouveau shutdown. Cette loi, qui est en attente de signature par le président, inclut environ 1,3 milliard de dollars pour la construction de 88 km de barrières physiques à la frontière avec le Mexique, loin des 5,7 milliards réclamés par Trump.

S.L. (avec MAP)

Suggestions d’articles

Nouvelles révélations sur Donald Trump depuis Rabat

Intervenant lors de la conférence inaugurale du séminaire, Nabil Chaath, conseiller du président palestinien, n'a pas manqué d'évoquer le président américain, Donald Trump.