Un ministre iranien et sa maîtresse surpris dans un ascenseur

On ne peut rien contre l’amour. De grandes personnalités iraniennes ont profité d’un moment de solitude pour attiser la flamme de leur passion.

Ils ne se sont pas rendu compte que l’ascenseur était doté d’une caméra. Comme si de rien n’était, le ministre iranien de l’éducation nationale Kamran Danshju et la directrice du Musée National d’Iran Azadah Ardakani ont pris l’ascenseur et en ont profité pour échanger de chaudes embrassades et des caresses très intimes.

Ils ont même arrêté l’ascenseur à plusieurs reprises pour faire durer le plaisir. Il ne leur est pas venu à l’esprit que la caméra filmait cette scène d’amour et que leur comportement était suivi, en direct, par les superviseurs de la sécurité du bâtiment gouvernemental. La maîtresse a même pris le soin d’effacer les traces de son rouge à lèvres de la bouche du ministre.

Ce fait divers aurait pu passer inaperçu, si ce n’est le statut des deux amants qui sont très proches du Guide suprême de la révolution Ali Khamenei.

Le ministre est également un ami intime de l’ex-président Mahmoud Ahmadi Najad qui comptait beaucoup sur lui lors des élections présidentielles.

L’intéressé est même accusé d’avoir plagié une recherche d’un Coréen pour obtenir le doctorat d’une prestigieuse université britannique.

L’histoire ne dit pas ce qu’est advenu de ces deux tourtereaux, mais en général, chez les Chiïtes, existe la pratique du « mariage du plaisir » (Zawaj Al Moutaâ) qui permet de sauver bien de situations embarrassantes.

T.J  


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page