Macron tacle l’Algérie sur les groupes terroristes au Sahel

Pour son premier déplacement hors d’Europe, le président fraîchement élu Emmanuel Macron a débarqué au Mali où il a inspecté les troupes françaises qui y sont stationnées. Il en a profité pour exprimer sa détermination à lutter de la manière la plus efficace contre les groupes terroristes qui sévissent dans la région du Sahel et qui ont occupé une bonne partie du territoire du nord du Mali.

A Gao, libérée au prix d’intenses combats, Emmanuel Macron s’est prêté au jeu des questions-réponses avec les journalistes. L’occasion pour lui de révéler de manière très diplomatique le contenu d’une conversation téléphonique qu’il a eue avec le président algérien Abdelaziz Bouteflika.

Il a fait savoir que, dorénavant, son discours avec les Algériens sera plus franc et plus direct en ce qui concerne les groupes terroristes qui pullulent dans la région. « Je n’ai pas encore suffisamment de preuves sur l’éventuel soutien dont bénéficierait le groupe Ansar Addine (les défenseurs de la foi, NDLR), d’Yad Ghali de la part de l’Algérie » a-t-il répondu à une question de l’agence Reuters.

T.J.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page