Luxe : une grande chaine américaine met la clef sous la porte

La chaîne américaine de grands magasins de luxe « Lord & Taylor », un pionnier de l’industrie depuis près de 200 ans, a déposé le bilan avec son propriétaire, le service de location d’accessoires de mode « Le Tote », rapporte lundi la presse spécialisée.

Ce nouveau dépôt de bilan, qui fait suite à la faillite annoncée par plusieurs grandes marques et chaînes de magasins aux Etats-Unis depuis mars dernier, est la dernière indication du sévère impact de la pandémie du Covid-19 sur les détaillants américains.

Le Tote avait accepté, il y a à peine une année, d’acquérir « Lord & Taylor » à Hudson’s Bay, la maison mère de l’enseigne de luxe « Saks Fifth Avenue ».

Lord & Taylor avait temporairement fermé ses 38 magasins en mars, mais a continué de fonctionner via des services en ligne alors que les restrictions sur les commerces non essentiels étaient en vigueur au début de la pandémie.

Dans des documents judiciaires, cités par la presse locale, la société a déclaré qu’elle compte procéder à des ventes de liquidation dans les magasins Lord & Taylor.

L’entreprise est considérée comme le plus ancien grand magasin des Etats-Unis et a été la première à installer un ascenseur, à ouvrir une succursale et à embaucher une femme PDG, Dorothy Shaver, qui avait joué un rôle déterminant dans l’ascension fulgurante de la société auprès des couturiers américains dans les années 40 et 50.

Les origines de la chaîne remontent à 1826 lorsque Samuel Lord et George Washington Taylor avaient fondé un magasin de produits secs à dans le quartier de Manhattan à New York.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Luxe: la Mamounia entre dans un cercle très fermé

Cette alliance inédite vise à promouvoir l’excellence hôtelière haut de gamme, vitrine du patrimoine et du savoir-faire marocains, au service de l'attractivité du pays et de sa renommée internationale.