L’ex-premier ministre d’Haïti dénonce le lobby pro-Polisario

Dans un entretien accordé à notre confrère le Matin, l’ex-Premier Ministre Haïtien, Laurent Lamothe, explique son annulation de la décision qu’avait prise le gouvernement précédent, en 2006, de reconnaître le Front Polisario. « … nous avons décidé d’annuler cette décision, malgré les pressions qu’on avait subies de la part du lobby pro-polisario. »

C’est en marge de sa participation à la 9ème édition du Forum International MEDays qu’il explique les circonstances qui ont mené son pays à retirer sa reconnaissance de la pseudo-Rasd.  «  Nous avons analysé nos relations avec plusieurs pays et nous avons décidé de rendre justice au Maroc, un pays qui a eu énormément de solidarité avec nous, notamment à travers SM le Roi Mohamemd VI, pendant le séisme de 2010 dans lequel nous avons perdu plus de 250.000 Haïtiens et déploré plus de 500.000 blessés. (…) »

Il s’exprime également sur la volonté d’Haïti d’intégrer l’Union Africaine « Nous jugeons que du fait que Haïti soit la première République noire du monde à avoir obtenu son indépendance grâce aux sacrifices de nos ancêtres, et que nous avons mené la première révolution sociale au monde quand quelque 500.000 esclaves se sont soulevés et ont triomphé des 40.000 soldats de l’armée de Napoléon, l’UA serait honorée d’accueillir Haïti en son sein. »

Eric Fevre


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page