L’étau se resserre autour de Tariq Ramadan

C’est le Journal du Dimanche (JDD) qui vient de sortir un nouveau pavé dans la mare. Deux femmes qui n’ont pas porté plainte ont asséné de graves accusations à Tariq Ramadan.

Elles ont évoqué une véritable « emprise » de ce dernier. « Je lui demandais d’être plus doux, mais il me disait c’est de ta faute tu le mérites (…) et qu’il fallait obéir, ce que j’ai fait « , a affirmé l’une de ces femmes. « C’est d’un autre ordre qu’un viol physique, cela va au-delà… il y a un viol moral », note l’autre femme qui précise que la relation était consentie », ce qui explique qu’elle n’a pas porté plainte.

Déjà accusé de viol par trois femmes en France, rappelons qu’une troisième plainte avait récemment frappé Tariq Ramadan.

Selon Europe 1, « les faits seraient survenus en mai 2014…. Cette fois, c’est une quinquagénaire de la région lyonnaise qui l’accuse de viol en réunion, d’après une plainte datée du 31 mai 2019 ».

« Monsieur Tariq Ramadan m’avait contactée sur Facebook courant 2013 au prétexte que nous avions des amis en commun, je n’en avais pas trouvé, il s’agissait d’une excuse », indique la plaignante citée par Europe 1. « C’est allé très vite, c’était d’une violence inouï…Il m’a attrapé le bras, me l’a tordu… il m’a jeté par terre », poursuit-elle. Elle affirme même « avoir subi plusieurs pénétrations et « avoir été violée plusieurs fois par deux hommes ».

C’est la cinquième femme qui dénonce les violences sexuelles de l’islamologue. Décidément, ça ne s’arrange vraiment pas pour Tarik Ramadan.

Ramadan a tenu à se défendre sur BFMTV et RMC suite aux dernières accusations dont il fait l’objet.
« Depuis 2 ans, je ne me suis pas exprimé dans les médias. J’ai passé 10 mois en prison et je voulais être entendu par la justice », explique l’islamologue qui dit avoir eu « affaire à un tribunal populaire » qui l’a jugé coupable.
Tariq Ramadan affirme qu’il n’y a eu « aucun viol ». Pour répondre aux accusations d’une quatrième femme qui parle d’un viol le 23 mai 2014 à Lyon, il rétorque: « le 23 mai 2014, je suis en train de donner une conférence à Baltimore » assure-t-il. « Je n’ai pas le don d’ubiquité »! L’étau se resserre…
S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Tariq Ramadan à nouveau mis en examen pour viol

Tariq Ramadan n’est pas au bout de ses peines. Jeudi, l’islamologue suisse a été mis en examen pour deux autres viols, en plus de ses précédentes mises en cause, au terme de son interrogatoire au tribunal de Paris.