Les médias russes ciblés par les hackers « Anonymous »

Le groupe de hackers « Anonymous » a revendiqué, lundi, une cyberattaque ayant frappé de plein fouet les sites de plusieurs médias russes, dont ceux d’agences d’Etat, dans le prolongement d’attaques informatiques ayant visé ces derniers jours de nombreux sites officiels russes.

Pendant quelques minutes, les sites des agences de presse d’Etat TASS et RIA Novosti, du journal Kommersant, du quotidien pro-Kremlin Izvestia et du magazine Forbes Russia affichaient un message sommant de « mettre fin » à la situation conflictuelle en Ukraine. Ces cyberattaques font suite à celles menées jeudi par le même groupe contre les sites du réseau de la chaîne de télévision publique russe RT (ex-Russia Today).

Samedi, les sites du Kremlin, de la Douma (la chambre basse du Parlement russe) et du ministère russe de la Défense étaient hors ligne, une cyberattaque également revendiquée par Anonymous sur Twitter.

Ces attaques consistent en un « déni de service » (DDOS), ce qui rend inaccessibles les sites visés.

L’organisation NetBlocks, spécialisée dans la surveillance de l’Internet dans le monde, a aussi signalé dans un rapport samedi l’accès ralenti aux sites des principaux opérateurs téléphoniques russe, comme Rostelecom, MTS, Beeline ou Megafon.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page