Les Français aux urnes pour élire leurs représentants au Parlement européen

Quelque 47,1 millions de Français se rendent aux urnes, ce dimanche, pour élire leurs 79 représentants au Parlement européen, dans le cadre d’élections qui voient concourir un nombre record de 34 listes.

Les bureaux de vote ont ouvert à 8 heures du matin pour permettre aux Français de désigner leurs 79 représentants (74 + cinq sièges en réserve si le Royaume-Uni est amené à quitter l’Union Européenne), parmi 2.686 candidats, pour les cinq années à venir. Ils fermeront entre 18 heures et 20 heures, selon les villes.

La France qui disposait de 74 sièges au Parlement européen après les élections de 2014 devait voir ce quota augmenté de cinq sièges en cas de sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne. Mais vu que le Brexit tarde à se concrétiser, les Français auront donc à élire cinq députés « de réserve », qui ne pourront siéger que le jour où le Royaume-Uni quittera l’UE.

L’une des nouveautés de ce scrutin est la participation de trois listes “Gilets jaunes”, ce mouvement inédit hostile à la politique sociale et fiscale du gouvernement Macron.

Ce scrutin est le premier depuis les élections législatives qui ont donné une majorité à Emmanuel Macron, contre sa rivale du RN Marine Le Pen. Il a aussi une valeur de test pour le parti présidentiel, selon les médias.

Depuis jeudi, plus de 400 millions d’électeurs sont appelés à voter dans les 28 Etats-membres de l’Union européenne, pour élire 751 députés.

Au total, 21 des 28 Etats membres de l’UE organisent les élections européennes dans leurs pays ce dimanche. C’est le cas de la France, de l’Allemagne et de l’Espagne, mais également de l’Italie, des pays nordiques, de la Pologne ou encore de la Grèce.

Les résultats officiels de ce scrutin seront connus dimanche soir.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Visas pour la France: ce qui va changer d’ici deux ans

En vue d'assurer une gestion plus efficace, la délivrance des visas par la France, souvent décriée, sera dématérialisée sous deux ans, a-t-on annoncé jeudi de source officielle.