L’Egypte échappe à un véritable bain de sang

Seize  » terroristes » ont été éliminés suite au démantèlement de deux cellules à al-Arich dans le nord de Sinaï, ont indiqué, mardi, les autorités égyptiennes.

Dans un communiqué relayé par des médias officiels, le ministère égyptien de l’intérieur a annoncé la mort de 16 terroristes et la saisie d’armes à feu et d’explosifs suite au démantèlement simultanément de deux cellules terroristes à al-Arich.

Les services de sécurité ont découvert deux caches des éléments terroristes qui prévoyaient de commettre une série d’attaques contre des installations importantes et vitales et des personnalités connues dans différentes régions d’al-Arich, a souligné le ministère, précisant que des affrontements armés ont eu lieu avec les terroristes causant la mort de 16 d’entre eux.

Des armes et des explosifs ont été saisis lors de cette opération qui intervient deux jours après l’attaque d’un bus touristique prés du Grand Musée d’Égypte dans la zone des pyramides de Gizeh, qui a causé la blessure de 17 personnes issues en majorité d’Afrique du sud, et la mort, lundi, de 12 éléments « terroristes » lors d’un échange de tirs avec des forces de sécurité dans les gouvernorats d’Al Gizeh et du Caire.

En février 2018, l’armée égyptienne avait lancé l’opération « Sinaï 2018 » en vue de lutter contre le terrorisme dans cette zone.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Témara: la mère et l’épouse du présumé terroriste se confient (VIDEOS)

Le BCIJ, relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a réussi, sur la base de renseignements précis, à démanteler une cellule terroriste affiliée à l’organisation dite "Etat islamique", mettant en échec ses plans imminents et extrêmement complexes ayant des liens dans plusieurs villes marocaines.