Le refus d’octroi de la nationalité espagnole à un Marocain fait polémique

L’Audience nationale, la plus haute juridiction espagnole, vient de refuser l’octroi de la nationalité espagnole à un requérant marocain établi aux Iles Canaries depuis 1999. La raison invoquée pour ce refus est que cet émigré ignore tout de la culture et des traditions espagnoles et que son long séjour ne l’a pas pour autant incité à apprendre la langue castillane, rapporte le journal canari La Voz de Lanzarote.

Les autorités de l’archipel indiquent que l’intéressé, dont ils ont tu le nom, n’a fourni aucun effort pour s’intégrer, même partiellement, dans la société espagnole. « Il passe, en effet, tout son temps avec ses amis marocains, regarde exclusivement les chaînes marocaines et ne communique pratiquement pas avec ses collègues au travail ».

Mais le plus surprenant, ajoute le journal, c’est que la Commission qui l’a auditionné lui a demandé s’il connaissait le nom du roi d’Espagne. Sa réponse a été fatale pour ses espoirs d’obtenir la nationalité espagnole puisqu’il a répondu que le Souverain espagnol s’appelait « Don Alfredo ».

Commentant la décision de la Cour suprême espagnole, l’avocat de l’émigré marocain s’est dit consterné puisque son client a répondu au critère de dix ans de séjour continu en terre espagnole et que, durant toute cette période, il n’a jamais eu affaire à la police, ni à la justice.

A noter que les décisions de l’Audience nationale sont définitifs et ne supportent aucun recours en appel.

T.J


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page