Le New York Times dénonce MBS

Le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed Ben Salmane (MBS), approuve tous les moyens susceptibles de faire taire les dissidents saoudiens, là où il se trouvent. “La chasse aux sorcières” est donc ouverte toute l’année!

Comprenons par “tous les moyens”, la surveillance, le kidnapping et même la torture physique des citoyens saoudiens, hostiles au régime wahabbite en général, et à MBS en particulier, a rapporté le New York Times, dimanche dernier.

Cette campagne, selon le journal US, se référant aux documents du renseignement auxquels des responsables américains ont eu accès, a été lancée une année avant l’horrible sort qui a été celui de Jamal Khashoggi, au consulat de l’Arabie Saoudite à Istanbul.

Depuis près de trois ans déjà, des agents saoudiens, connus sous le nom de “groupe saoudien d’intervention rapide” ont été impliqués dans quelque dix opérations visant des dissidents. Parmi ces agents, précise le NYT, certains faisant partie du commando qui avait exécuté le journaliste Khashoggi. Celui-ci, l’on s’en rappelle, avait été tué le 2 octobre dernier et son cadavre avait été démembré. Et ce, prétend l’Arabie Saoudite, des suites “d’une rixe qui aurait dégénéré”.

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le roi Mohammed VI a reçu un message de MBS

Le prince Mohamed Ben Salmane exprime ses chaleureuses félicitations et ses sincères vœux de santé et de bonheur au Souverain et de davantage de progrès et de prospérité au gouvernement et au peuple marocain frère.