La Tunisie rouvre ses frontières

La Tunisie a rouvert, samedi, ses frontières aériennes et maritimes, fermées depuis la mi-mars dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du Covid-19.

Cette décision, qui avait été prise par le gouvernement tunisien dans le cadre des mesures de dé-confinement, vise essentiellement le sauvetage du secteur touristique gravement impacté par la crise du coronavirus (covid-19). Pour ce qui est de la réouverture des frontières terrestres, aucune date n’a encore été fixée.

Dans le cadre de cette mesure, la Tunisie a mis en place un protocole sanitaire du tourisme anti-Covid-19 qui comporte 250 consignes d’hygiène. Elaboré par le ministère du Tourisme, conformément aux recommandations de l’OMS, ce protocole, qui vise à restaurer la confiance des touristes et des agences de voyages, s’inscrit dans le cadre des efforts visant à maîtriser la propagation de la pandémie du Coronavirus dans les établissements touristiques et à assurer la sécurité sanitaire des employés et des touristes.

Pour les touristes et les expatriés, le gouvernement tunisien a annoncé de nouvelles mesures pour l’entrée des arrivants en Tunisie qui dépendent de la situation épidémiologique des pays de résidence.

Les arrivants se répartissent entre les pays à faible prévalence épidémique, les pays à propagation épidémique moyenne, les pays caractérisés par une propagation élevée du virus.

Dans ce cadre, il a été décidé que les voyageurs en provenance du premier groupe ne seront pas soumis à des mesures préventives spécifiques, tandis que les arrivants en provenance du deuxième groupe de pays où la propagation du virus est moyenne, devront présenter un test de dépistage (RT-PCR), effectué avant 72 heures, et ne dépassant pas les 120 heures, à l’arrivée en Tunisie.

Pour les voyageurs en provenance de ces deux groupes de pays (Tunisiens ou touristes) qui souhaitent séjourner dans un hôtel, il est obligatoire qu’ils se rendent à l’hôtel à bord de bus touristiques qui respectent les dispositions du protocole sanitaire du tourisme tunisien, en groupes encadrés. Ces groupes seront soumis aux exigences de la « résidence encadrée » dans les hôtels et sont appelés à respecter le protocole sanitaire du tourisme tunisien

De nouvelles mesures sanitaires ont été publiées, vendredi, par la compagnie aérienne « Tunisair », qui sont applicables sur l’ensemble de vols jusqu’à nouvel ordre.

Il s’agit du port du masque qui est obligatoire tout au long du voyage (à l’enregistrement, à l’embarquement, pendant le vol et au débarquement) pour tous les passagers à l’exception des bébés de moins de 2 ans.

Les passagers sont invités à respecter une distanciation physique d’au moins un mètre au comptoir vente, à l’enregistrement et à l’embarquement et des protections en plexiglas sont installées dans la mesure du possible dans les aéroports.

La compagnie a également précisé que les avions sont équipés d’un système de filtrage de l’air composé de filtres à particules à haute efficacité (HEPA).

Le secteur du tourisme qui représente 20 mille emplois directs, près de 5 mille emplois indirects, fait face aujourd’hui à une crise sans précédent.

Selon la Banque centrale de Tunisie, les recettes touristiques ont chuté de 43%, à seulement, un milliard de dinars (environ 312 millions d’euros) à la date du 20 juin dernier et ce par rapport à la même période de l’année dernière.

L’impact de la pandémie du Covid-19 sur l’activité des agences de voyages a été énorme avec des pertes pouvant atteindre les 300 millions de dinars (environ 102 millions d’euros), sans compter le manque à gagner qui sera enregistré durant la haute saison, a indiqué le président de la Fédération des Agences de Voyages et de tourisme (FTAV), Jebeur Ben Attouch.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Tunisie: allègement des mesures de réouverture des frontières

Les autorités tunisiennes ont annoncé, vendredi, l'allègement des mesures relatives à l'ouverture des frontières terrestres, maritimes et aériennes, fermées depuis la mi-mars en raison de Covid-19.