La tension monte en Algérie selon Le Figaro

BouteflikaBouteflika ©DR

La colère monte en Algérie et même la hausse récente du prix du baril ne semble plus suffisante pour contenir ses bouillonnements, affirme vendredi le journal français Le Figaro.

Dans un décryptage sous le titre ”Algérie : avis de tempête !’’, le journal évoque une marche de protestation, le 18 septembre dernier, de plus de 10.000 retraités de l’armée à une trentaine de kilomètres d’Alger. Encerclés par des milliers de gendarmes, ces vétérans de l’armée qui ont subi plusieurs assauts, revendiquaient leurs retraites qu’ils ne perçoivent plus.

‘’L’information, d’abord étouffée, a finalement filtré via les réseaux sociaux’’, d’après Le Figaro qui rappelle que deux semaines plus tôt, les habitants de la petite ville pétrolière de Ouargla ont manifesté eux aussi en brandissant des banderoles où l’on pouvait lire : «Pourquoi y a-t-il 25.000 chômeurs dans la capitale du pétrole?»

Selon le quotidien français, ‘’même la hausse récente du prix du baril ne paraît plus suffisante pour contenir les bouillonnements de colère’’, en Algérie.

Dans ce pays, ‘’ce n’est pas seulement la jeunesse qui hurle contre le FLN dans les stades de foot’’, assure le Figaro dans ce décryptage de la vie politique et socio-économique algérienne.

Et le Figaro de résumer que ‘’le net est le dernier espoir de changement des démocrates en Algérie. Le seul en réalité, car l’opposition n’a plus de porte-parole.’’

S.L. (avec MAP)

Suggestions d’articles

L’Algérie livre des armes sophistiquées au Polisario

L’Algérie est le 1er plus grand importateur d’armes conventionnelles en Afrique et le 7ème au monde concernant la période 2013-2017.