La situation se corse pour Saad Lamjarred

©DR

L’info se confirme… Le parquet de Draguignan vient de faire appel de la décision de remise en liberté sous contrôle judiciaire de Saad Lamjarred, rapporte Le Monde.

Selon cette même source, l’appel, “tend à demander à la cour d’appel de prononcer une mesure de détention provisoire, au moins pendant le début de l’instruction, en lieu et place du simple contrôle judiciaire avec cautionnement qui avait été prononcé par le juge des libertés et de la détention”, indique le parquet de Draguignan.

D’autres sources médiatiques affirment que le chanteur est convoqué mardi 18 septembre devant le juge des libertés et de la détention à Draguignan.

Saad Lamjarred avait été mis en examen pour “viol” par le juge d’instruction. Le juge des libertés et de la détention avait ensuite décidé de placer le chanteur sous contrôle judiciaire. C’est dans l’établissement de Saint Tropez “Ermitage” qu’il a été interpellé suite à une accusation de viol. La plaignante est née en 1989. Elle est originaire des Alpes-Maritimes et travaillait à Saint-Tropez en tant que saisonnière.

De Paris, l’avocat Majid Bouden a apporté des éclaircissements. “Les accusations sont très graves et la justice française ne lui fera pas de cadeau s’il est coupable. Ce n’est pas parce qu’il a été libéré qu’il est innocent. D’autant plus que la France accorde beaucoup d’importante à la cause féminine. Saad Lamjarred risque de 15 à 20 ans de prison ou encore la prison à vie”, affirme l’avocat.

Rappelons que le chanteur marocain, en liberté provisoire, est également poursuivi par la justice française suite aux accusations de Laura Prioul qui datent de 2016.

Soufiane Laraki

Articles similaires

Suggestions d’articles

Omar Balafrej : «Non, je ne suis pas athée»

Omar Balafrej s’est qualifié de «laïque croyant en Dieu», assurant que la laïcité n’a aucun lien avec l’athéisme. Le député répond ainsi à tous ceux qui l’ont accusé d’athée après ses sorties concernant les libertés individuelles.