La circulation du coronavirus « en nette augmentation » en France

Avec plus de 1.100 nouvelles contaminations enregistrées en 24H00, la circulation du Coronavirus est « en nette augmentation » en France, ont alerté les autorités sanitaires.

Le nombre de nouvelles contaminations au virus s’est élevé à 1.130 entre jeudi et vendredi, dépassant le seuil du millier pour le deuxième jour consécutif et retrouvant un niveau comparable à celui de la fin du confinement, a indiqué la Direction générale de la Santé (DGS).

« La circulation virale est en nette augmentation en France avec un R à 1,3 », a souligné la DGS dans un communiqué relayé samedi par les médias du pays, appelant à un meilleur respect des mesures de prévention, en particulier la nécessité pour les personnes testées positives de s’isoler.

« Nous avons effacé une bonne partie des progrès que nous avions accomplis dans les premières semaines du déconfinement », a déploré la DGS pour qui « il est plus que jamais nécessaire de retrouver une discipline collective ».

Face à cette recrudescence du virus, la DGS a incité les Français à avoir recours au « télétravail, à la réduction des expositions inutiles et surtout au test « au moindre doute », ajoutant que « l’isolement automatique en cas de symptômes ou de contact avec un porteur du virus ou une personne malade sont essentiels pour limiter la reprise épidémique ».

Selon le dernier bilan des autorités sanitaires, 5.720 personnes étaient hospitalisées vendredi pour une infection COVID-19, soit 237 de moins que jeudi, dont 410 malades atteints d’une forme sévère admis en réanimation.

En début de semaine, le ministre de la Santé Olivier Véran avait mis en garde contre un « relâchement » des Français depuis le début du déconfinement, faisant état de « signes inquiétants » de reprise de l’épidémie dans certains endroits du territoire national.

De son côté, le Conseil scientifique, instance mise en place pour éclairer l’exécutif français dans la gestion de la crise sanitaire du nouveau coronavirus, s’est inquiété de la possibilité d’une deuxième vague de Covid-19 en France à l’automne. Son président, Jean-François Delfraissy, a estimé qu’une deuxième vague du coronavirus était l’hypothèse « la plus probable » pour les suites de l’épidémie, qui a provoqué plus de 30.000 décès en France.

Face aux craintes d’une résurgence de l’épidémie, le gouvernement a annoncé vendredi le renforcement des contrôles des voyageurs en provenance de 16 pays touchés par le coronavirus en imposant des tests à leur arrivée à l’aéroport, qui pourront déboucher sur une “quatorzaine” pour les passagers positifs.

S.L. (avec MAP)

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page