La bévue d’un équipage d’Air Algérie au large de Marseille

Un Mirage 2000 de l’armée de l’air française a intercepté, mardi, au large de Marseille, un Boeing 737 d’Air Algérie qui ne répondait pas au contrôle aérien, a indiqué le ministère français des armées. Explications.

“Au large de Marseille, un Boeing 737 assurant la liaison commerciale entre Constantine et Lyon-Saint-Exupéry a cessé de répondre au contrôle aérien français, alimentant le doute sur les intentions de l’équipage”, nous apprend un communiqué du ministère. La haute autorité de défense aérienne (HADA), qui est responsable de la protection du ciel français, a dès lors ordonné le décollage d’un Mirage 2000 pour l’interception de l’appareil qui se trouvait à une altitude de 32.000 pieds à la verticale de la ville d’Orange (dans le Rhône).

“L’appareil avait repris contact avec les contrôleurs civils de Marseille quelques minutes plus tôt, mais la mesure de police du ciel a été maintenue sur ordre de la HADA pour vérification des éléments de vol”, a noté le ministère.

“Lors de cette intervention, des interrogations radio ont été réalisées par des contrôleurs militaires français. L’équipage du Mirage 2000 a pu s’assurer que le comportement douteux n’avait pas d’autre origine qu’un manquement à l’obligation de l’équipage du Boeing de maintenir un dialogue constant avec les aiguilleurs du ciel”, explique la même source.

“Ce n’est pas la première bévue d’un équipage d’Air Algérie. Récemment, des pilotes avaient été suspendus lors d’un vol entre Alger et Sétif pour avoir laissé les commandes de l’avion a un enfant de dix ans”, font remarquer nos confrères de Le Parisien.

S.L. (avec MAP)

TEST DRIVE - Découvrez la Citroën C3 Aircross, désormais dispo au Maroc !

Suggestions d’articles

Barack Obama a parlé de l’équipe de France (VIDEO)

Barack Obama a prononcé un discours en Afrique du Sud pour le centenaire de la naissance de Nelson Mandela.