Jupiter au plus près de la Terre depuis près de 60 ans

Le 26 septembre, la planète la plus massive du système solaire, Jupiter, s’approchera le plus près de la Terre depuis 59 ans, alors que la géante gazeuse sera directement opposée au soleil vue de la Terre, une disposition astronomique connue sous le nom d’opposition.

L’opposition est un phénomène courant pour Jupiter, qui se produit tous les 13 mois, tandis que la planète et la Terre s’en approchent à peu près une fois par an. La disposition qui voit la Terre entre le soleil et Jupiter coïncide rarement avec l’approche la plus proche de la Terre, connue sous le nom de périgée.

La planète géante gazeuse sera exceptionnellement brillante et grande dans le ciel, offrant une occasion unique d’observer ses caractéristiques. Pendant plusieurs jours autour de ces deux étapes importantes, Jupiter devrait être dans une position privilégiée pour les observateurs du ciel équipés de jumelles ou d’un petit télescope.

« Les vues devraient être superbes pendant quelques jours avant et après le 26 septembre », a déclaré Adam Kobelski, astrophysicien de recherche au Marshall Space Flight Center de la NASA en Alabama, dans un communiqué de la NASA.

« Profitez donc du beau temps de part et d’autre de cette date pour profiter du spectacle. En dehors de la lune, ce devrait être l’un des (sinon le) plus brillant des objets dans le ciel nocturne », a-t-il recommandé.

Les planètes du système solaire orbitent autour du soleil en cercles aplatis ou en ellipses, plutôt qu’en cercles parfaits, de sorte que la Terre et Jupiter se croisent à des distances variables.

Alors que la Terre met environ 365 jours pour tourner autour du soleil, Jupiter prend un chemin plus tranquille autour de l’étoile, complétant une orbite tous les 4 333 jours terrestres ou 12 années terrestres.

Lors de l’approche rapprochée de la semaine prochaine, Jupiter se trouvera à environ 590 millions de kilomètres de la Terre, contre environ 960 millions de kilomètres à son point le plus éloigné, selon le communiqué de la NASA.

La dernière fois que la géante gazeuse a été aussi proche de la Terre – et la dernière fois que les observateurs ont pu la voir aussi grande et brillante dans le ciel – c’était en octobre 1963.

Les alignements favorables signifient que certains des attributs les plus fascinants de Jupiter devraient être visibles depuis la Terre.

« Avec de bonnes jumelles, la bande – au moins la bande centrale – et trois ou quatre des satellites galiléens devraient être visibles », a indiqué Kobelski, estimant qu’il est important de se rappeler que Galilée a observé ces lunes avec des optiques du 17e siècle.

Les satellites galiléens sont les quatre plus grandes des 79 lunes de Jupiter connues à ce jour. Nommées Io, Europe, Ganymède et Callisto, ces lunes devraient être visibles sous forme de points lumineux de part et d’autre de la géante gazeuse.

S.L. (avec MAP)

Les villes où il va pleuvoir ce weekend au Maroc (Alerte Météo)






Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page