Incendie à Paris: le témoignage poignant du cousin de Miriam

Miriam Irainat est la jeune Marocaine qui compte parmi les malheureuses victimes de l’incendie criminel qu’a connu la capitale française. Son cousin Yassine fait un récit poignant de la courte vie de la défunte, victime de cet acte criminel perpétré par une pyromane déséquilibrée mentalement.
Et c’est le quotidien Le Parisien, qui relate ce témoignage posthume sous le titre “Miriam, c’était notre fierté”. À la lecture de cet article, l’on comprend que le désarroi, l’incompréhension et le malheur où la famille Irainat a été subitement plongée sont atrocement insupportables et indélébiles à jamais.
Yassine Irainat, 29 ans, ne tarit pas déloges sur sa cousine décédée tragiquement. “Première de la classe”, “Poupée de la famille”, “Toujours souriante”, Miriam avait à peine 23 printemps quand elle a connu cette fin tragique dans son appartement parisien du 6ème étage.

D’origine marocaine, native de Nice, la défunte était l’unique fille de ses parents éplorés. Elle avait quatre frères et son père est connu, aussi bien dans la ville de Montpellier qu’à la région de l’Hérault, comme propriétaire de plusieurs boucheries.
Célibataire, elle n’avait qu’un seul objectif: ses études. En effet, elle s’était installée à Paris pour l’obtention d’une licence en comptabilité. Hélas, le funeste destin et des mains criminelles en ont décidé autrement!
Comptant parmi les victimes du terrible et mortel incendie de la rue Erlanger, à Paris, et portée disparue, elle n’a pu être identifiée que plus tard grâce à son ADN. Et sa dépouille sera prochainement rapatriée au Maroc.
Repose en paix, Miriam! Que Dieu ait ton âme en Sa sainte miséricorde! “Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons”.
Larbi Alaoui

Suggestions d’articles

Les dernières nouvelles de la Marocaine blessée au Sri Lanka

Ce dimanche, le Sri Lanka a été secoué par une série d’explosions. Le bilan est très lourd: au moins 207 morts et 450 blessés, selon les autorités.