Ikea France condamné pour avoir espionné ses salariés

La filiale française d’Ikea a été condamnée ce mardi à un million d’euros d’amende pour avoir espionné des centaines de salariés pendant plusieurs années.

L’un de ses anciens PDG a été condamné, quant à lui, à de la prison avec sursis, rapportent les médias de l’hexagone.

Le tribunal correctionnel de Versailles les a notamment reconnus coupables de « recel de collecte de données à caractère personnel par un moyen frauduleux », pour des faits majoritairement commis autour des années 2009-2012.

Les peines infligées sont toutefois moins lourdes que celles exigées par le parquet qui avait demandé deux millions d’euros d’amende pour l’enseigne française, ainsi que de l’emprisonnement ferme pour un de ses anciens PDG.

Le PDG de l’enseigne (de 1996 à 2002), qui a nié en bloc, tout au long du procès, avoir ordonné la surveillance des salariés, a été condamné, mardi, à deux ans d’emprisonnement avec sursis et 50.000 euros d’amende.

Son successeur de 2010-2015, a lui été relaxé, comme l’avait demandé la procureure, notant qu’il n’y avait pas « d’élément matériel » pour l’incriminer.

Ikea France, qui encourait jusqu’à 3,75 millions d’euros d’amende, a affiché une relative satisfaction après avoir été relaxée pour délit de recel de détournement de finalité des informations personnelles traitées.

L’enseigne a toutefois été contrainte par le tribunal à indemniser la majorité des parties civiles, par des dommages et intérêts compris entre 1.000 et 10.000 euros pour chacune.

AJ


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page