Horst Köhler, émissaire de l’ONU pour le Sahara, démissionne

L’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Horst Köhler, a démissionné de son poste, mercredi, pour des “raisons de santé”, a annoncé l’ONU.

Le Secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres “a rencontré aujourd’hui Horst Köhler, qui l’a informé de sa décision de démissionner de son poste pour des raisons de santé”, a indiqué le porte-parole de Guterres, dans un communiqué.

Guterres a “profondément regretté la démission, mais a dit comprendre parfaitement cette décision et a exprimé ses meilleurs vœux à l’Envoyé personnel”, a-t-il ajouté.

Il a également exprimé “sa profonde gratitude à Köhler pour ses efforts constants et intensifs, qui ont jeté les bases du nouvel élan du processus politique sur la question du Sahara”.

Le Secrétaire général de l’ONU s’est également dit “reconnaissant” aux parties pour leur “engagement” avec Köhler dans le processus politique, selon la même source.

Nommé le 16 août 2017 à l’ONU, Köhler a été Président de la République fédérale d’Allemagne (2004-2010), Directeur général du Fonds monétaire international (FMI) à Washington (2000-2004) et Président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) à Londres (1998-2000).  Köhler a également été Secrétaire d’État au sein du Ministère fédéral des finances (1990-1993) avant d’être nommé Président de l’Association allemande de la Caisse des dépôts (1993).

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

La presse péruvienne assomme le Polisario

L'administration américaine ne soutient aucunement un plan visant la création d'un nouvel État en Afrique et demeure convaincue que l'indépendance n'est pas une option pour le règlement du différend autour du Sahara marocain, ont affirmé les quotidiens péruviens "La Razon" et "Prensa 21".