France: les tests de dépistage du Covid-19 deviennent payants

A compter de ce vendredi, les tests de dépistage du Covid-19, PCR ou antigéniques, vont devenir payants en France, à l’exception des tests prescrits pour raison médicale.

La mesure, annoncée en juillet dernier par le Président Emmanuel Macron, vise à en finir avec les tests dits de « confort », soit pour obtenir un pass valide pour pouvoir accéder à des lieux publics ou pour voyager.

Dorénavant, ils couteront au minimum 44 euros pour un PCR et 22 euros pour un antigénique. Pour les personnes vaccinées, le dépistage restera gratuit.

À compter de ce jour, les tests PCR et antigéniques ne seront plus « automatiquement pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie », a rappelé le gouvernement français sur son site.

Pour inciter la population à se dépister et ainsi contenir la propagation de l’épidémie, ces tests étaient pris en charge depuis le début de la crise sanitaire en France. Mais depuis l’arrivée du vaccin, il n’est « plus légitime de payer des tests de confort à outrance aux frais des contribuables », avait affirmé, fin septembre, le Premier ministre français, Jean Castex.

Cette nouvelle mesure, en plus des économies qu’elle induit pour la sécurité sociale, a également pour but d’encourager la vaccination en vue de parvenir à l’immunité collective, assure-t-on du côté de l’exécutif.

Toutefois, l’entrée en vigueur de cette mesure est appréhendée par les épidémiologistes qui craignent qu’avec des tests payants, moins de personnes se décident à en faire ce qui pourrait brouiller le suivi de la circulation du Covid-19 en France.

« Les données épidémiologiques seront plus difficiles à interpréter dès mi-octobre avec la réduction du nombre de tests réalisés en raison de leur déremboursement », avait affirmé, de son côté, le Conseil Scientifique dans un avis daté du 6 octobre.

Depuis mars 2020, plus de 150 millions de tests ont été réalisés en France, dont 6 millions par semaine au mois d’août, en lien avec l’extension du pass sanitaire, selon Service Public. Mais ce chiffre a depuis diminué, ainsi sur la semaine du 4 au 10 octobre, 3,2 millions de tests ont été réalisés en France. La première semaine de juillet, avant la mise en place du pass sanitaire, ce chiffre était descendu à 1,9 million.

AJ



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page