France: le variant Delta bientôt majoritaire

Le variant Delta du coronavirus sera « bientôt majoritaire » en France, « probablement dès ce week-end », a annoncé vendredi le ministre de la Santé Olivier Véran.

« Le taux d’incidence remonte, même s’il est beaucoup plus faible”, a-t-il ajouté sur France Inter, appelant ses concitoyens à continuer « à faire attention ».

« Chaque semaine, il y a environ 50% de contaminations en plus que la précédente », a fait savoir le ministre.

Sur la question de l’obligation de la vaccination notamment pour le personnel soignant réticent à se faire injecter le sérum, Véran a fait état d’un « consensus », notant toutefois qu’à « ce stade, aucune décision n’a été prise ».

Face à la propagation de ce variant, plus virulent et plus transmissible, l’exécutif français a réitéré mercredi ses appels pour une « vaccination massive ».

Pour l’heure, le variant Delta « représente plus de 40% des contaminations », alors que ce chiffre était la semaine dernière de 20%, avait indiqué le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, à l’issue du Conseil des ministres et du conseil de défense sanitaire, affirmant que « l’épidémie gagne du terrain ».

« Le risque d’une quatrième vague rapide est là », avait-il prévenu.

Interrogés sur les plateaux de télévisions, plusieurs spécialistes et infectiologues affirment que cette nouvelle vague tant redoutée arriverait fin juillet-début août et devrait s’accélérer avec l’automne, alors que la France vient de lever les dernières restrictions sanitaires imposées pour lutter contre le virus.

Dans ce contexte, un conseil de défense sanitaire devrait se tenir lundi matin à l’Elysée sous la présidence d’Emmanuel Macron afin d’évoquer notamment un éventuel retour à certaines restrictions face à la pandémie, selon les médias.

A Marseille, le maire de la ville a décrété le retour au port obligatoire du masque dans certains secteurs de la ville.

La France a franchi mercredi la barre des 35 millions de primo-vaccinés alors que l’exécutif français s’est fixé pour objectifs de faire vacciner 85% des personnes âgées de plus de 50 ans et des adultes atteints de comorbidités, 75% des adultes avec au moins une dose, soit 40 millions de personnes, et 66% avec un schéma vaccinal complet, soit 35 millions d’individus d’ici la fin du mois d’août.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page