France: le tourisme prend un sacré coup

L’épidémie du nouveau coronavirus a entraîné une chute de 49,4 % des recettes touristiques internationales en France entre janvier et juillet 2020, a annoncé mercredi le gouvernement.

Dans un bilan présenté en Conseil des ministres et relayé par les médias, l’exécutif souligne cependant que la « fréquentation a été globalement meilleure qu’espéré » grâce à la mobilisation des Français.

Selon des estimations de la Banque de France, les recettes internationales se sont élevées « à 16,7 milliards d’euros contre 33,1 milliards d’euros » sur la même période de sept mois en 2019, détaille le document, qui a été présenté par le secrétaire d’État en charge du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne.

Les dépenses des Français à l’étranger se sont élevées entre janvier et fin juillet à « 14,4 milliards d’euros contre 26,1 milliards » l’an passé, soit un recul de 44,7%, d’après la même source.

En France, la chute attendue des dépenses touristiques pour l’exercice en cours a été moins forte que prévu se situant à entre -30% et -35%, avec des « pertes potentielles de recettes touristiques globales » estimées sur l’année par Atout France à un montant situé « entre 50 et 60 milliards d’euros ».

« Le bilan de la saison touristique estivale 2020 fait apparaître que la fréquentation en France a été globalement meilleure qu’espérée au printemps dernier, selon le document.

Pour le mois de juillet, le niveau d’activité touristique en France « a augmenté tardivement mais sensiblement à partir du 20 juillet pour atteindre des taux d’occupation corrects au cours des deux premières semaines d’août dans les hébergements collectifs marchands », explique-t-on.

« Outre l’hôtellerie à Paris et dans les grandes métropoles, deux secteurs s’avèrent particulièrement fragilisés », à savoir l’évènementiel ainsi que les opérateurs de voyages et de séjours (OVS) avec des reculs respectifs de -70% et -90%.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Rabat: privée de traitement, une pharmacienne atteinte du Covid-19 vit un calvaire

Une pharmacienne confirmée positive au coronavirus, depuis samedi dernier, mais qui n'a pas reçu le protocole de traitement jusqu'à ce mardi, a fait part de son calvaire à Le Site Info.