France: le député M’jid El Guerrab décide de faire appel du jugement

Le député ex-LREM M’jid El Guerrab a été condamné, jeudi, par le Tribunal correctionnel de Paris à trois ans de prison dont un ferme et à deux ans d’inéligibilité pour « l’agression à coups de casque de l’ancien responsable socialiste Boris Faure en 2017.

La peine d’un an de prison ferme sera aménagée en détention à domicile avec un bracelet électronique, a précisé le tribunal judiciaire de Paris.

La défense de M’jid El Guerrab n’a pas tardé à réagir. Dans un communiqué parvenu à Le Site info, celle-ci exprime son étonnement quant à la décision du tribunal de condamner son client à deux ans d’inéligibilité.

« Contre toute attente et à titre de peine complémentaire, le Tribunal a prononcé une peine d’inéligibilité de deux ans à l’encontre de Monsieur El Guerrab. Le jugement exclut toutefois l’exécution provisoire de cette peine complémentaire », peut-on lire dans le communiqué.

« A la lecture de la décision, les juges n’ont pas motivé cette peine d’inéligibilité, se contentant simplement de relever que Monsieur El Guerrab était député au moment de cette altercation sans caractériser de lien entre les faits et la nature de la peine complémentaire », a-t-on ajouté de même source.

Et de préciser qu' »en parallèle de cette procédure, une plainte a été déposée par Monsieur El Guerrab à l’encontre de Monsieur Faure qui est actuellement en cours d’instruction. Une information judiciaire a été ouverte en fin d’année 2021 et un juge d’instruction a été désigné ».

« Dans ces conditions, Monsieur El Guerrab a décidé d’interjeter appel de cette décision de première instance », précise-t-on.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page