France: l’Assemblée nationale valide la prorogation de l’état d’urgence sanitaire

L’Assemblée nationale a voté, samedi, en première lecture, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire en France jusqu’au 16 février, dans le sillage d’une recrudescence inquiétante de la pandémie du nouveau coronavirus.

Le gouvernement avait annoncé le rétablissement de l’état d’urgence sanitaire à partir du 17 octobre sur l’ensemble du territoire français, en raison de l’aggravation de la situation épidémiologique dans le pays.

L’état d’urgence sanitaire, qui avait été levé le 10 juillet dernier en France, permet au gouvernement d’encadrer certaines restrictions allant jusqu’à l’instauration de mesures de confinement. Rétabli depuis le 17 octobre, un texte de loi était nécessaire pour le proroger au-delà d’un mois.

Le projet de loi a reçu 71 voix pour et 35 contre et devra être débattu au Sénat mercredi, avant son adoption définitive début novembre.

La France enregistre depuis plusieurs semaines une recrudescence inquiétante des contaminations au Covid-19, alors que 54 départements se trouvent sous couvre-feu de six semaines en vue de freiner la propagation du virus.

Le pays a franchi vendredi la barre d’un million de cas confirmés de contamination au coronavirus depuis le début de l’épidémie en mars dernier.

Le même jour, le président Emmanuel Macron avait mis en garde contre une « accélération extrêmement forte » du Covid-19 en France et partout en Europe, soulignant que les mesures de couvre-feu annoncées la semaine dernière pour 9 métropoles et étendues par la suite à 38 nouveaux départements « demeurent extrêmement importantes » pour enrayer le virus.

Macron avait estimé qu’il « est trop tôt pour dire si l’on va vers des reconfinements locaux ou plus larges ».

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19: ce qui va changer à Khénifra

Les autorités locales de la province de Khénifra ont annoncé, dimanche, l'assouplissement de plusieurs mesures prises, récemment, à titre préventif pour juguler la propagation de la Covid-19.