France: évasion d’un terroriste d’Al-Qaïda

Bernard Cazeneuve, le ministre français de l’intérieur, se serait bien passé d’un autre scandale lié à l’évasion spectaculaire d’un terroriste, lui qui est déjà la cible de la classe politique suite aux multiples attentats perpétrés sur le sol français.

Encore une grande bévue des services secrets et de la police française. Un gros bonnet d’Al- Qaïda, qui était assigné à résidence en France, vient de s’évader et ce malgré l’alerte donnée par les services marocains sur l’imminence d’un tel acte.

Rachid Reffah, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a réussi à déjouer la vigilance des policiers et a pris la poudre d’escampette.

Un communiqué de la gendarmerie française précise que cet individu était sous contrôle permanent depuis le 15 mai 2014 dans le département de la Moselle, dans le nord-est  de la  France. Ses photos et son signalement ont été diffusés à grande échelle.

L’intéressé était connu sous le nom de Ibn Al Malahim Al Marrakchi. Il était spécialiste en informatique et considéré comme un haut responsable de l’organisation terroriste. Ayant eu des liens très forts avec les groupes saoudiens, libyens, algériens, afghans et iraniens, Il était l’objet, depuis 2009, d’un mandat d’arrêt international émis par les autorités marocaines qui avaient demandé, en vain, son extradition de France. Ce refus a été ordonné, en 2013, par la Cour européenne des droits  de l’homme qui craignait que ce terroriste soit torturé au Maroc.

Depuis lors, Rachid Reffah était assigné à résidence dans la région de Metz, avant qu’un commando dénommé Khorassan ne réussisse à le faire fuir hors de l’Hexagone.

M. D.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page