France: des “quotas” annuels sur l’immigration économique

La ministre française du Travail, Muriel Pénicaud, a indiqué mardi que le gouvernement allait mettre en place des “objectifs chiffrés” ou des “quotas d’immigrés économiques” chaque année pour pourvoir les besoins de la France en main d’œuvre.

L’exécutif va officialiser, mercredi à l’occasion du comité interministériel sur l’immigration, la mise en place de quotas d’immigrés économiques en France, a souligné la ministre dans des déclarations relayées par la presse.

Elle a rappelé que la priorité pour le gouvernement est “de répondre à nos besoins le plus possible en mettant le paquet sur la formation”.

“Là on va former 960.000 demandeurs d’emplois l’année prochaine pour prendre tous les emplois possibles”, a-t-elle expliqué, estimant le besoin annuel en main d’oeuvre étrangère à 33.000 postes.

La ministre a relevé que les profils reçus au titre de l’immigration professionnelle doivent “correspondre aux besoins qu’on n’arrive pas à pourvoir”, soulignant qu’à chaque fois, les objectifs chiffrés d’immigration économique seront fixés en fonction des besoins en ressources humaines de la France.

Afin de définir ces quotas, l’exécutif engagera des “discussions” avec les partenaires sociaux et les régions tandis que la Dares, institut de la statistique du ministère du Travail, et Pôle emploi vont travailler pour analyser très précisément tous les métiers en tension.

La ministre a en outre expliqué que le gouvernement ne formulera aucune exigence sur le pays d’origine, car “ça n’aurait aucun sens”.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

El Malki était au siège de l’Assemblée nationale à Paris

Le président de la Chambre des Représentants, Habib El Malki, s’est entretenu, au siège de l’Assemblée nationale à Paris, avec son homologue français Richard Ferrand.