France: Alexandre Benalla rattrapé par la justice

©DR

De rebondissements en rebondissements, l’affaire Benalla n’est pas prête à trouver le mot de la fin. Et le principal protagoniste de ce feuilleton n’est pas sorti de l’auberge, mais est entré en prison.
Accusé de violation du contrôle judiciaire, Alexandre Benalla a été incarcéré, mardi dernier, sur ordre du juge des libertés et de la détention. La même décision a été prise concernant l’ex-responsable de la sécurité de La République en marche, Vincent Crase.
Pour les juges d’instruction et pour le parquet, la révocation du contrôle judiciaire était justifiée par les enregistrements sonores que Médiapart avait diffusés le 31 janvier dernier. Ceci, malgré les plaidoiries des deux avocats, Jacqueline Laffont et Christian Saint-Palais, qui ont contesté la validité desdits enregistrements et leur exploitation par l’accusation. Cependant, l’argumentation des deux avocats de la défense concernant leur origine douteuse n’a pas réussi à convaincre les juges d’instruction et le parquet.

Mediapart avait révélé des conversations entre les deux hommes, qui datent du 26 juillet, alors qu’ils avaient pour interdiction d’entrer en contact. En effet, quatre jours avant, ils avaient été inculpés pour “violences sur des manifestants à Paris, le 1er mai”.
Résultat des courses: la détention provisoire a été prononcée contre les deux mis en cause. Alexandre Benalla, comme Vincent Crase, a donc passé sa première nuit à la prison de la Santé, mardi dernier.

L’affaire Benalla est “une tempête dans un verre d’eau”, avait lancé Emmanuel Macron en juillet. Sept mois plus tard, la situation ne s’est pourtant pas arrangée.
L.A.

LIRE AUSSI: Alexandre Benalla aperçu à Marrakech

Suggestions d’articles

Leila Hadioui avec Saâd Lamjarred à Paris (VIDEO)

La styliste n'a pas manqué d'immortaliser ce moment partagé avec le chanteur.