Faux médicaments interceptés à l’aéroport Charles de Gaulle à destination du Maroc

La police française a saisi 1,5 million de médicaments « faux » ou « périmés » portant des étiquettes falsifiées en partance pour l’Algérie dont une partie allait prendre le chemin du Maroc, rapporte le quotidien Al Massae.

La saisie a eu pour théâtre l’aéroport parisien Charles de Gaule, considéré comme étant l’une des «routes» les plus prisées pour la contrebande des médicaments par la Mafia. Cette dernière fait appel aussi à des sociétés de livraisons de courriers et colis rapides.
Pour le quotidien, le Maroc est l’un des pays africains ciblé par les marchands et la mafia de faux médicaments.

Selon les statistiques et les chiffres de l’organisation mondiale de la santé (OMS), 10% vendus dans le monde sont de faux médicaments (ou périmés) causant la mort de manière directe ou indirecte, de 800.000 personnes par an.
L’OMS précise que 30% de ces faux médicaments sont commercialisés dans les pays en voie de développement et à leur tête le continent africain.

D’après le quotidien L’Economiste, le projet de loi relatif à la lutte contre la production et le trafic de produits médicaux contrefaits devrait être approuvé par le gouvernement. Ce sera l’occasion pour le Maroc de « ratifier la convention du Conseil de L’Europe sur la contrefaçon des médicaments ».


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page