Explosion de Beyrouth: démission du ministre libanais de l’environnement

Le ministre libanais de l’Environnement et du développement administratif, Damianos Kattar, a annoncé dimanche soir sa démission, devenant ainsi le deuxième membre du gouvernement à quitter sa fonction, dans le sillage de l’explosion meurtrière et dévastatrice qui a secoué mardi le port de Beyrouth.

« Face à l’énorme catastrophe (…) et un régime stérile qui a raté de nombreuses opportunités, (…) j’ai décidé de démissionner du gouvernement », a indiqué M. Kattar dans un communiqué.

« En ce moment de douleur qui unit les Libanais, je vois de l’espoir dans la capacité de nos jeunes à faire progresser un nouveau Liban qui réponde à leurs aspirations et à leurs rêves », a-t-il affirmé. Plus tôt dans la journée, la ministre de l’Information, Manal Abdel Samad, a acté elle aussi sa démission. « Je m’excuse auprès des Libanais, nous n’avons pas pu répondre à leurs attentes », a-t-elle déclaré dans d’une brève allocution télévisée.

Au moins 158 personnes ont été tuées et plus de 6.000 autres blessées dans l’explosion qui a secoué mardi le port de Beyrouth.

Selon les autorités locales, quelque 2.750 tonnes de nitrate d’ammonium, stockées « sans mesures de précaution » au port, seraient à l’origine de cette tragique explosion, survenue à un moment où le Liban vit au rythme d’une crise économique aiguë.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Distribution des aides marocaines aux victimes de l’explosion du port de Beyrouth

Des aides alimentaires et médicales, parmi environ 430 tonnes de fournitures humanitaires accordées par le Maroc au Liban sur Hautes Instructions du roi Mohammed VI, ont été distribuées ce vendredi au profit des familles touchées par l’explosion tragique survenue dans le port de Beyrouth.