Espagne: les musulmans veulent changer des dates d’exams pendant le ramadan

©DR

La Commission Islamique d’Espagne (CIE) a envoyé une lettre au directeur adjoint général des relations du ministère de la justice, Jaime Rossel.

Elle demande à revoir les horaires des examens de la Selectividad (examen d’accès à l’université pour les lycéens) durant le mois de ramadan de juin, pour les trois prochaines années. La proposition consiste à avancer ou à retarder la date des examens, ou bien d’organiser la passation des examens d’entrée durant le matin au lieu du soir.

Dans la missive remise à Jaime Rossel, l’agence de presse espagnole Europa Press relève le passage suivant : « Dans les prochaines années, le mois de ramadan, mois béni du jeune et de la purification pour tous les musulmans, aura lieu dans les mois de juin (pour les trois prochaines années) et en mai (pour les années suivantes), période durant laquelle ont lieu les examens finaux des lycées et des universités espagnoles ainsi que les examens d’accès à l’université qui représentent un véritable tremplin dans la vie et le futur de nos jeunes. »

Pour ce motif, la CIE réclame le soutien de Jaime Rossel, afin de réaliser ces changements au niveau de ministère de l’éducation espagnol et des communautés autonomes espagnoles.  La commission insiste aussi sur l’accord de 1992, signé entre la CIE et l’Etat espagnol, qui «permet une certaine flexibilité pour combiner devoir religieux et vie étudiante».

Plus précisément, cet accord stipule que les étudiants espagnols de confession musulmane, inscrits dans des établissements publics ou privés subventionnés par l’Etat espagnol,  peuvent profiter du vendredi de 13h30 à 16h30 et seront dispensés de tous les examens tenus ce jour-là, compte tenu de sa sacralité chez les musulmans.

Selon les résultats de l’Union des Communautés Islamiques d’Espagne (UCIDE) , plus de 281.725 étudiants de confession musulmane se présenteront cette année pour passer l’épreuve de la Selectividad.  Les communautés autonomes qui comprennent le plus d’étudiants musulmans sont la Catalogne (80.734), suivie de l’Andalousie (44.636), de Madrid (37.150) et enfin de la communauté Valencienne qui compte 29.781 étudiants.

D’après le site d’informations espagnol  El Diario de la Marina, des sources émanant du ministère de l’éducation déclarent que le ministère n’est pas en faveur de cette proposition et rappellent que le gouvernement espagnol ne détient une compétence directe que sur les villes de Sebta et Melilia qui comptent respectivement 5.545 et 6.989 étudiants de confession musulmane.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Mauvais signe pour les Marocains d’Espagne: l’extrême droite perce

Les élections législatives anticipées tenues dimanche en Espagne ont été marquées par la victoire du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE, gauche), une montée fulgurante du parti de l’extrême droite Vox, qui est devenu la troisième force politique du pays, et la débâcle de Ciudadanos (centre-droit).