Espagne: coronavirus, le nombre de cas positifs en hausse

Le nombre des cas de contamination au nouveau coronavirus a atteint 28.572 en Espagne, en hausse de 3.646 en 24 heures, a annoncé, dimanche, le ministère de la Santé.

Le coronavirus a fait 394 nouveaux décès portant à 1.720 victimes le nombre total de morts depuis l’apparition du virus, contre 1.326 décès enregistrés jusqu’au samedi, ressort-il des données du ministère. Sur le nombre total de cas confirmés, 1.785 personnes sont placées en soins intensifs, soit 173 de plus par rapport à la veille, et 2.575 ont été guéries, en hausse de 450. Madrid est toujours la communauté autonome la plus touchée du pays, avec 9.702 cas de contamination confirmés, en hausse de 781 par rapport à la veille, et 1.021 décès (+217), soit 59,4% du total des décès dans tout le pays. Un total de 1.899 personnes ont été guéries dans la région, soit 357 de plus en un jour, et 834 sont placées en soins intensifs (+67).

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a fait part ce dimanche, lors de sa réunion en visioconférence avec les présidents des gouvernements régionaux, de son intention de demander au Congrès des députés (Chambre basse du Parlement) d’approuver la prolongation de l’état d’alerte pour 15 jours supplémentaires, rapportent les médias locaux.

Cette procédure est obligatoire si le gouvernement souhaite prolonger l’état d’alerte dans le pays au-delà de 15 jours.

M. Sanchez a, par ailleurs, averti samedi soir que le nombre de cas de contamination et de morts dus au coronavirus va “malheureusement” augmenter dans les prochains jours en Espagne, ajoutant “des jours très durs vont venir”.

Il a, à cet égard, demandé aux citoyens de continuer à respecter l’état d’alerte décrété samedi dernier dans tout le pays pour une période de quinze jours, et à appliquer les recommandations des autorités sanitaires, ainsi que de se préparer “émotionnellement” pour la fin de la semaine prochaine. Le gouvernement espagnol a approuvé mardi un décret-royal portant des mesures visant à atténuer l’impact socio-économique de la crise sanitaire provoquée par l’épidémie du nouveau coronavirus, et ce pour un budget pouvant aller jusqu’à 200 milliards d’euros.

L’Espagne est placée depuis le 15 mars en état d’alerte pour une période de quinze jours, en vue de freiner l’expansion du nouveau coronavirus.

SO

Articles similaires

Suggestions d’articles

L’Espagne dément avoir réquisitionné des médicaments destinés au Maroc

L’Espagne a démenti, jeudi, l’information relayée par certains médias selon laquelle les autorités espagnoles auraient réquisitionné des médicaments exportés vers le Maroc.