Espagne: 5% de la population infectée par le covid-19 (Etude)

Plus de 2 millions d’Espagnols (5% de la population) auraient développé des anticorps liés à une contamination au nouveau coronavirus (Covid-19), selon les résultats préliminaires d’une étude du ministère de la Santé, dévoilés mercredi.

« L’étude révèle que 5% de la population espagnole a été en contact avec le virus, un peu plus de 2 millions de personnes », a souligné le ministre de la Santé, Salvador Illa, lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation des premiers résultats de cette étude séro-épidémiologique, lancée le 27 avril auprès d’un échantillon de 60.897 personnes.

Illa a assuré que les résultats de cette étude viennent « confirmer les hypothèses sur lesquelles reposait le plan de désescalade », lancé le 4 mai par le gouvernement et qui doit s’étaler jusqu’à fin juin, saluant la collaboration des communautés autonomes pour la réalisation de cette étude, qui montre aussi qu' »il n’y a pas d’immunité collective ».

Menée conjointement avec l’Institut de la Santé Carlos III et l’Institut national de la statistique (INE), cette étude montre que la situation varie très largement d’une région à l’autre.

Le taux de prévalence serait de 11,3% dans la région de Madrid, qui a demandé à nouveau au gouvernement de l’autoriser à passer la semaine prochaine à la 1ère phase du déconfinement, après avoir été exclue du processus lancé lundi dans onze communautés autonomes et certaines villes et zones dans les autres régions. Selon cette étude, Soria serait la 1ère province avec le plus de personnes qui auraient développé des anticorps contre le virus (14,2%), suivie de Cuenca (13,5%), Ségovie (12,6%), Albacete (11,6%), Madrid (11,3%), Ciudad Real (11,1%) et Guadalajara (10,9 %). En Catalogne, le pourcentage de population à avoir été infectée s’élève à 6,9%, poursuit l’étude, notant que le taux de prévalence n’est que de 6,3% en Aragon, 5% en Cantabrie, 3,5% aux îles Baléares, 3,2% en Andalousie et dans la communauté valencienne, et 2,8% aux Canaries.

Cette étude montre, par ailleurs, que l’Espagne, l’un des pays les plus touchés du monde par la pandémie, est très loin d’un niveau suffisant, estimé à 65-70% de la population, pour atteindre une immunité collective et éviter une deuxième vague épidémique.

L’Espagne est entrée le 14 avril dans son deuxième mois de confinement prévu jusqu’au 24 mai.

Après avoir autorisé les promenades des enfants depuis le 26 avril, puis les sorties des adultes notamment pour faire du sport ou se promener le week-end dernier, le gouvernement a lancé le 4 mai la « phase zéro » du plan de déconfinement qui doit durer jusqu’à fin juin, en fonction de l’évolution de la pandémie de Covid-19 dans le pays.

Plus de 51% des Espagnols sont entrés lundi dans la première phase du déconfinement.

Selon le dernier bilan donné ce mercredi par le ministère de la Santé, l’Espagne compte 228.691 cas confirmés au Covid-19, dont 27.104 décès et 140.823 patients rétablis.

S.L. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page