En France, une étude révèle que la nicotine a un effet protecteur contre le coronavirus

Les autorités sanitaires françaises ont appelé, ce mercredi, à la prudence après la révélation d’une étude émettant l’hypothèse que la nicotine protégerait contre le coronavirus.

Une étude menée par une équipe de l’hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris, sur 480 malades du Covid-19, a montré que les fumeurs seraient moins touchés par le nouveau virus que la population générale.

L’étude, qui vient d’être publiée par l’Académie des Sciences, avance comme hypothèse, qui devrait bientôt faire l’objet d’une étude clinique, que la nicotine empêche le virus de pénétrer dans les cellules.

Dès leur publication ce mercredi, les résultats de cette étude ont soulevé l’engouement et étaient largement commentés par la presse écrite et sur les plateaux TV. Face à cet emballement, les autorités sanitaires du pays ont appelé à la prudence.

«Il faut être très prudent dans ces études observationnelles. (…) Tout ceci mérite une confirmation totale», a prévenu le Directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, appelant « les Français à ne pas confondre pistes de recherche et faits établis ».

« Il ne faut pas oublier les effets néfastes de la nicotine. La recherche doit être encouragée, mais j’encourage les français à ne pas confondre pistes de recherche et faits établis. Les fumeurs présentent des formes graves de Covid. Nous déconseillons fortement à la population de reprendre le tabac », a t-il dit.

« Ceux qui ne fument pas ne doivent pas se ruer sur les substituts nicotiniques, qui ont des effets secondaires», a indiqué le numéro deux du ministère de la Santé, qui a tenu à rappeler que le tabac est le premier tueur de France, avec 75.000 morts chaque année.

M.S. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page