En Espagne, la courbe du Covid-19 commence à se plier

Le ministre espagnol de la Santé, Salvador Illa, a souligné, ce vendredi, que le nombre de personnes rétablies au cours des dernières 24 heures s’est établi à 3.015, dépassant, pour la première fois, celui des nouveaux cas de contamination au nouveau coronavirus, qui a atteint 2.796.

« Cette fois, oui la courbe du coronavirus commence à se plier », a assuré le ministre, lors du point de presse au terme du Conseil des ministres extraordinaire, appelant à faire preuve davantage de « prudence » pour continuer à diminuer le nombre de nouvelles contaminations.

Le responsable a rappelé les propos du chef du gouvernement, Pedro Sánchez, qui avait souligné qu’une fois le pic épidémique dépassé, la diminution du nombre d’infections sera la première victoire, notant « nous y sommes parvenus ».

Le ministre a, dans ce cadre, fait savoir que l’augmentation quotidienne des nouveaux cas est passée de 35% le 14 mars, lorsque l’état d’alerte a été décrété dans le pays, à 1,4% ce vendredi.

La pandémie a fait 367 nouveaux décès, ce qui constitue le bilan quotidien le plus bas en un mois, portant à 22.524 victimes le nombre total de morts depuis l’apparition du virus, a relevé Illa, notant que le nombre de personnes décédées en 24H était inférieur à 10 dans neuf communautés autonomes, en l’occurrence les Asturies, îles Baléares, Cantabrie, Estrémadure, Galice, Murcie, Navarre, La Rioja et les îles Canaries.

« Ces chiffres indiquent que nous devons continuer à agir avec la plus grande prudence, mais nous pensons également qu’ils doivent être valorisés », a-t-il dit.

Le ministre a, par ailleurs, relevé que l’étude de séroprévalence, qui vise à évaluer le nombre de personnes effectivement infectées par le Covid-19 en Espagne, débutera « lundi dans presque toutes les communautés autonomes ».

Cette étude, qui sera réalisée par le ministère de la santé, en collaboration avec l’Institut de santé Carlos III, l’Institut national de la statistique (INE) et les communautés autonomes, analysera un total de 90.000 personnes, enfants et adultes, qui seront invitées à y participer par téléphone, a précisé le ministre, précisant que l’objectif de ce travail est d’estimer la prévalence de l’infection du coronavirus.

« Il s’agit d’une étude très ambitieuse qui offrira des résultats préliminaires importants (…) Elle peut être utilisée comme un indicateur de plus pour guider la transition vers la nouvelle normalité », a-t-il indiqué.

L’Espagne est entrée le 14 avril dans son deuxième mois de confinement prévu jusqu’au 9 mai prochain.

M.S. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page