Doodle de Google: ce que vous devez savoir sur Vermeer

Par Larbi Alaoui

De très nombreux utilisateurs de Google se sont demandés ce que le doodle de trois toiles, du vendredi 12 novembre, pouvait bien signifier. Sachant que le moteur de recherche met à l’honneur, à chaque occasion, des personnalités historiques, des artistes et des sportifs. Et également, des évènements nationaux,-à l’instar de la célébration de la Fête de l’indépendance du Maroc-, ou internationaux comme le 14 Juillet pour la France.

Les trois toiles en question sont, en effet, celles du grand peintre néerlandais, Johannes Vermeer, de son vrai nom Jan Van der Meer, décédé très jeune, à 43 ans à peine (1632-1675). Connu, surtout à notre époque, par sa toile intitulée « La laitière », tableau ayant été utilisé, pour ses yaourts, par une grande marque de produits laitiers, le peintre a été à l’honneur via le moteur de recherche californien.

En effet, le géant américain Google a choisi, comme doodle du vendredi, trois célèbres tableaux de Vermeeer, considéré comme une « sommité artistique et l’un des plus grands peintres hollandais de l’Histoire de l’art pictural », du XVIIème siècle.

Comme l’on peut le constater par les dates citées plus haut, cet hommage n’est ni une commémoration de la naissance de Johaness Vermeer, ni de son décès. De quoi donc s’agit-il au juste comme évènement fêté par Google? Eh bien, ledit hommage est à l’occasion du 26ème anniversaire d’une rétrospective, de vingt et un tableaux sur les trente-cinq connus du peintre, qui avait été consacrée au peintre à Wachinton DC, aux Etats-Unis, justement le 12 novembre, de l’année 1995.

Quant aux trois toiles de Johannes Veermer, représentant incontesté du mouvement baroque, du doodle figurant sur la page d’accueil de Google, elles s’intitulent respectivement comme suit: « La liseuse à la fenêtre », « Femme écrivant une lettre à sa servante » et, enfin, « L’art de la peinture ».

Toutes trois teintées d’éléments de symbolisme, propre à Veermer, le maître incontesté de scènes d’intérieur, baignant dans une faible lumière intimiste. Ceci, alors que les palmes de la célébrité reviennent, sans aucun doute, aux côtés de « La Laitière », déjà citée, aux toiles intitulées « L’astronome », « Vue de Delft », du nom de la ville où Vermeer a passé sa courte vie ou, encore, « La jeune fille à la perle ».

L.A.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page