Donald Trump: une visite surprise en Afghanistan

DR

Le président américain Donald Trump a effectué jeudi une visite surprise à l’occasion de la fête de Thanksgiving en Afghanistan, où il a annoncé que les États-Unis et les Talibans étaient engagés dans des pourparlers de paix en cours et qu’il était convaincu que les Talibans souhaitaient un cessez-le-feu, rapportent les médias américains.

Lors de son premier voyage dans ce pays, Trump est arrivé à l’aéroport de Bagram peu après 20h30 locale jeudi, et a passé près de trois heures au sol, pour remercier les troupes américaines et rencontrer le président afghan, Ashraf Ghani, avant de quitter le pays peu après minuit, selon les même sources.

Au cours de sa visite, Trump a indiqué que les Etats-Unis et les Talibans étaient engagés dans des pourparlers de paix et insisté sur le fait que les Taliban souhaitaient conclure un accord.

“Les talibans veulent un accord, et nous les rencontrons. Nous leur disons qu’il faut un cessez-le-feu, ils ne voulaient pas de cessez-le-feu, et maintenant ils veulent un cessez-le-feu”, a-t-il déclaré à l’issue de son entretien avec le président Ghani, sur la base de Bagram.

“Nous resterons tant que nous n’aurons pas d’accord ou jusqu’à ce qu’on ait une victoire totale, et ils veulent vraiment trouver un accord”, a ajouté M. Trump.

Il a confirmé vouloir réduire le nombre de soldats américains sur place à 8.600, contre environ 12.000 actuellement.

Cette visite intervient après que le président Trump eut interrompu brusquement les pourparlers de paix avec les talibans en septembre, annulant une réunion secrète avec les talibans et les dirigeants afghans à Camp David, après une vague de violence particulièrement meurtrière, notamment un attentat à la bombe à Kaboul qui a tué 12 personnes, y compris un soldat américain.

Cela a mis fin à presque un an d’efforts de la part des États-Unis pour parvenir à un règlement politique avec les Talibans.

HN

Articles similaires

Suggestions d’articles

Trump nomme un secrétaire par intérim à la Sécurité intérieure

Le président américain Donald Trump a annoncé, vendredi, la nomination de Chad Wolf comme secrétaire par intérim du Département de la Sécurité intérieure (DHS), en attendant la désignation d'un candidat permanent pour pourvoir ce poste.