Des SMS entre employés de Boeing mettent à mal le constructeur

©DR

Des SMS échangés entre des employés de Boeing en 2016 montrent que le constructeur aéronautique aurait été au courant de problèmes majeurs dans un système automatisé de son avion 737 Max, a indiqué vendredi l’agence fédérale de régulation de l’aviation (FAA).

Ce système, connu sous le nom de MCAS, avait été mis en cause par les enquêteurs dans deux crashs mortels en Indonésie et en Ethiopie, ayant fait 346 morts en 2018 et 2019.

Dans l’un de ces messages, un pilote expérimenté de Boeing a qualifié le problème de “grave”, tandis qu’un autre a assuré que les employés de Boeing avaient induit la FAA en erreur.

La FAA a qualifié vendredi ces messages de “préoccupants”, précisant qu’ils avaient été portés à son attention jeudi, alors que le géant aéronautique les avait découverts “quelques mois auparavant”.

Dans une lettre adressée au directeur général de Boeing, Dennis Muilenburg, l’administrateur de la FAA, Steve Dickson, a déclaré qu’il s’attendait à une explication immédiate sur le contenu des SMS et le retard dans leur divulgation à l’agence.

Les reproches faites par la FAA interviennent alors que l’agence et d’autres régulateurs se préparent à réévaluer les logiciels et les modifications en matière de formation mis en place pour le MAX suite à deux accidents mortels qui ont entraîné l’immobilisation de ces modèles d’avion partout dans le monde.

Dans un communiqué, le géant américain a déclaré avoir remis au Congrès un document “contenant les déclarations d’un ancien employé de Boeing”. La compagnie a assuré qu’elle allait continuer à “coopérer avec la FAA et d’autres régulateurs mondiaux, alors que nous travaillons à remettre le 737 MAX en service en toute sécurité”.

Selon les médias américains, il est difficile de savoir quand la FAA autorisera l’avion à reprendre service.

Par ailleurs, le Wall Street Journal croit savoir que le ministère américain de la Justice, en collaboration avec le FBI et le bureau de l’inspecteur général du ministère des Transports, enquête sur la manière dont l’appareil 737 MAX a été développé et certifié.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Vol Lion Air 610: Boeing apporte de nouvelles précisions

CHICAGO, le 25 octobre 2019 – Boeing a effectué la déclaration suivante suite à la publication ce jour du rapport d’enquête final réalisé par le Comité indonésien de sécurité des transports (National Transportation Safety Committee — KNKT) concernant le vol Lion Air 610 :